La Tente (bédouine ?)

Je suis complètement indiscipliné il faut que je m’impose une rigueur de blog.

Du coup je ne sais plus quoi raconter, il s’est passé tellement de choses…

La préparation du n°2 est en train de passer de la phase « balbutiements » à la phase « réalisation ». Hier ma sœur Camille, une grande blonde magnifique fraîchement débarquée de Londres, passe nous rendre une petite visite. Elle rigole beaucoup de notre attitude beaucoup trop cool, il est vrai que les bureaux de Spring ont l’air de tout sauf de bureaux.

On me signale que Joy, notre « sauvage » (cf l’ours du mag), est citée dans le Figaro. Elle répond à une petite itw sur le thème des nouvelles « it girl », avec comme figure de proue la très dépressive Corrie Kennedy, une adolescente qui s’est faite connaître grâce à un blog fashion, aujourd’hui en cure permanente de désintoxication.

Les fêtes approchant, les gens concluent toujours leurs appels par un « je vous souhaite de très bonnes fêtes ». On sent une tension qui retombe un peu (à part chez Baccarat qui prépare l’ouverture de sa boutique à Moscou et qui du coup ne fait plus que ça et qui du coup est en total surmenage, même à deux jours de Noël).

Je n’ai pas d’argent pour offrir des cadeaux aux autres, on s’est d’ailleurs aperçu après rapide comparaison de salaires que la totalité des instances dirigeantes de Spring vivait en dessous du seuil de pauvreté.

Au moins on a un toit.



BC

Belle soirée de lancement.
Beaucoup de remerciements le lendemain matin.
Comme celui-ci :

A Charles, Sébastien, Sofia, Daphnée, Laura, Sabine et les autres (un
« et les autres » pas négligent, au contraire)

BRAVO !!!

Spring est plus beau, plus intéressant, a plus d’esprit, plus de
nouveauté, plus de vie, plus de profondeur sous plus de futilité que
tout ce qu’on peut lire autour*. On apprend plein de choses, on se
régale de pas mal de phrases très bien écrites, de formules qu’on
voudrait retenir par coeur, et le tout dans une tendresse, que vous
n’avez sûrement pas cherchée, mais le plus beau dans une oeuvre est ce
qui vous échappe, réchauffante.

Continuez, continuez à bosser malgré toutes les difficultés, grandes
et surtout petites (ce sont les pires), continuez de vous aimer, c’est
ça qui ressort et c’est ça qui fait la valeur, continuez de ne pas
écouter les grincheux, les inertes, les jaloux, les sérieux, les
tue-la-joie, continuez de tracer votre sillon, vous êtes utiles,
utiles à vous-mêmes, aux jeunes comme vous, aux vieux comme moi, aux
marques, à tout le monde (oui, même les contraires de vous, perdus en
banlieue, c’est pas nul aussi pour eux que les sales gosses de riches,
pas forcément tous si riches d’ailleurs, soient pas trop cons)

Je vous embrasse tous.

Thierry

* C’est pas un compliment de complaisance, c’est objectif, vous pouvez
vous-même, ne serait-ce que quantitativement, comparer le poids de
véritable contenu dans Spring et dans Elle , Numéro ou Vogue.

Quant à la fête, elle était super aussi, mais là je ne sais plus juger…

Et d’autres.

Une barre dans la tête énorme. Trop bu, trop fumé, trop rpisé.
Technikart me descend dans un article très drôle. Olivier Malnuit, l’auteur du papier (du pq ?), que j’ai rencontré à deux reprises, est d’une mauvaise foi(e) incroyable. A moins qu’il ne soit complètement débile, il sait pertinemment qu’il diffame à fond. En résumé et selon lui, Spring est fait par mes parents et leurs amis powerfull.



http://www.prada.com



Une taupe chez SPRING

SPRING # 2

Idées en vrac : rajouter dans l’Ours les noms des contributeurs ; Ne faire que des natures mortes pour les shoppings ; Ecrire un édito de 3 pages ; Prendre une page entière pour le titre de la série ; Passer à 120 pages ; Faire au moins une série de mode en studio, à pure vocation de shopping et remerciements annonceurs ou futurs annonceurs ; Peut-être faire les pages shopping (en nature morte) par couleurs, ou par chose (que des sacs, que des chaussures, que des lunettes, que des bougies etc…) ; Shooter ses natures mortes nous-mêmes ; Essayer le logo et les textes de la couv en blanc, sur fond gris ou coloré.

Premières idées de ligne éditoriale :

Le vrai/faux :
-    le vrai luxe, le faux luxe, le luxe matériel, le luxe immatériel ;
-    une série de joaillerie (déjà prévue avec Gizard) mélangeant éventuellement des bijoux en toc avec de la haute joaillerie, sinon que de la haute joaillerie, portée par des mannequins en plastic ;
-    à l’inverse, mettre des vraies mannequins dans des vitrines. Daphnée a un photographe habitué à ce genre de travail ;
-    peut-être une petite enquête sur la contrefaçon ;
-    culture : la vraie littérature, la littérature de gare, la littérature moderne, la fausse littérature moderne ;
-    art : faire une itw de qqn que je connais et qui est spécialisé dans la reproduction de tableaux de maître. Il vend aux hôtels de luxe, aux restaurants etc, mais aussi à des particuliers. Plus qu’une dénonciation, une idée shopping ;
-    la chirurgie esthétique ;
-    prévoir des interviews de figures du luxe ou de la mode, les opposer à d’autres interviews de managers de Zara, H&M et autres marques basses de gamme qui habillent les mêmes modeuses que Chloé ou Prada



12

Sang pour sang moi... |
Morganebib |
LE BLOG DE BEST SELLER ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JETBOOKS Critiques de livre...
| Le Calice Noir
| ma vie