Pendant l’été je ne tiendrai pas ce blog très régulièrement, parce que je vais quitter la ville le plus possible. Paris est infernale, synonyme de galères, déprimante et brutale.
Alors si vous y êtes, prenez un train, un avion, une voiture, et mettez-vous au vert.
Laissons les psychopathes à leurs pots d’échappements, leur piquette en terrasse et leur cocaïne aux toilettes.



Tous mes voeux de bonheur

Paloma a eu son bac. J’ai envie de dire qu’à côté de ça, la libération d’Ingrid Betancourt, peanuts ! Malgré son intense vie nocturne, malgré son désintérêt pour ce genre de business, malgré son travail quasi-inexistant, c’est désormais une bachelière, qui a en plus frôlé la mention, 11.47/20 !
Dieu seul sait ce que cet être merveilleux fera de cette victoire, probablement pas grand chose, unfortunately. Ce matin j’ai été bien acceuilli chez Vivienne Westwood, ce qui n’avait pas du tout été le cas quand on préparait le number one. Les gens ne sont attirés que par le succès. Relatif succès, d’ailleurs. Ah, Spring, ça cartonne !
Tous mes voeux de bonheur Photo%20373



le tourbillon de la vie

Enchaînement de rendez-vous. Dior le matin, puis passage sur le shoot du jour, hôtel Pershing Hall, deux mannequins russes à moitié nues qui se bécotent dans les toilettes, puis déjeuner avec un Cyril Le Quellec complètement allumé au Publicis Drugstore, puis shopping chez Paule Ka, Véronique Zucca épuisée, puis chez Paul Smith, Candice esseulée, sans ses stagiaires. J’annule le rendez-vous chez Gaspard Yurkievich parce que je n’ai pas le temps d’y aller, reviens au bureau pour régler tout ce qui doit l’être, ou au moins une partie. Toujours une partie. Au fond je suis assez négligent.
Je rate le cocktail Ruinart parce qu’il pleut et que c’était prévu en plein air.
Ce matin, j’ai versé une larme à la lecture du Figaro, pages sur la libération d’Ingrid.
J’en ai versé une autre en attendant Cyril à la terrasse du Drugstore. Je ne sais plus pour quelle raison. J’en ai encore versé une en rédigeant le storyboard d’un publispring sur l’amour. Une dernière en écoutant Souchon, alors que je le déteste. C’est drôle comme vous pouvez pleurer toute la journée, les gens continueront à vous voir comme une bête de business, méprisant et sarcastique, hautain et désagréable, indestructible porte-drapeau des jeunes qui ont trop d’argent. Je suis un morceau de sucre dans une boîte en métal. Une carie dans une dent blanchie. Au fond oui, porte-drapeau, porte-fer, porte-parole. Reflet d’une caste perdue, errante, désarmée, désaxée. Humaine.



LB m’a copié et refuse de le reconnaître.

Le bureau est littéralement jonché de vêtements.
Il y en a partout, Prada, Miu Miu, Guess, Roberto Cavalli, Just Cavalli, Casadei, Paul & Joe, je ne vais pas vous citer toutes les marques, trop nombreuses.
Les filles sont comme des folles, elles font leurs « looks ». Alix, qui m’accompagne ce soir aux soixante ans de Longchamp (party de folie, Michel Gaubert aux platines, concert des Kills, Elysée Montmartre, le maroquinier se dévergonde complètement, Cassegrain tape trop de coke avec les amis de ses enfants – ou les enfants de ses amis ?), cherche à piquer dans les shoppings pour s’habiller, et peut-être qu’elle va y parvenir.
J’écoute Pink Floyd toute la journée, me fait brieffer le matin par Rowan Bais du Gucci Group, une femme très à l’américaine, très pro qui ne perd pas de temps, et qui ne parle qu’anglais la malheureuse, je n’arrive pas à embrayer sur son débit ; puis présentation presse Bulgari, très belle joaillerie, Maya est splendide, comme la grosse montre de Daphné de Sainte Marie, la communicante du breloqueur de luxe.
Déjeuner d’un Mc Do, apporté par Parissima contre vents et marées (on ne va pas parler de la pluie et du beau temps, mais il a plu quand même toute la journée non ?), le numéro sur l’amour sera incroyable, totalement incroyable, il va « révolutionner le monde de la mode pour les cinq ans à venir », dixit Benjamin Kanarek, un photographe qui ne doute de rien.



12

Sang pour sang moi... |
Morganebib |
LE BLOG DE BEST SELLER ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JETBOOKS Critiques de livre...
| Le Calice Noir
| ma vie