Retour de vacances sur les chapeaux de roues, à commencer par une petite cuite, le soir, une arrestation policière, le lendemain matin (une histoire de couloir de bus à contre sens), puis un rendez-vous où l’on discute parfums, packagings de parfums, et campagnes de parfums.
J’arrive au bureau vers l’heure du déjeuner, la pièce est inhabitée (les stagiaires sont en vacances, Daphnée sur son scooter, et la fille de la pub a démissionné), et sale : un sac poubelle est resté là, semble-t-il, depuis plusieurs jours. Malgré la fenêtre ouverte, ça empeste.
J’écoute « chabadabada », mélodie mythique d’un homme et une femme, c’est joli. Un peu mélancolique, ça fait ressurgir dans mon esprit des gens dont j’ai, pour les oublier, effacé les numéros de téléphone et « supprimé de mes amis », sur Facebook. Dommage que la suppression en question ne soit que virtuelle, dommage ou heureusement, c’est selon. Coup de fil de la « maison Hermès » hier, ils réclament le règlement des bijoux égarés, j’ai envie de leur faire suivre la news sur le procès qui leur a permis d’engranger plusieurs millions d’euros en quelques heures, j’ai envie de leur demander quelle marge ils font sur une valise, j’ai envie de leur cracher dessus en fait, mais bon, on m’explique que c’est la « procédure habituelle », j’ai envie de leur demander si cette procédure s’applique à Carine Roitfeld, ou autre mafieuse de mode qu’ils idolâtrent et vénèrent comme une réincarnation divine, et qu’ils craignent comme le virus du Sida. Je vais peut-être aller cracher un gros mollard sur leur vitrine du Faubourg Saint Honoré, tout en shootant cette paire de bottes bleues nuit qui s’apparente à une sorte de perfection dont ils sont seuls capables.



Sang pour sang moi... |
Morganebib |
LE BLOG DE BEST SELLER ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JETBOOKS Critiques de livre...
| Le Calice Noir
| ma vie